Vous le savez mieux que quiconque, le succès d’une agence immobilière tient à sa capacité à obtenir de nouveaux mandats et fidéliser ses contacts. Pour cela, la relation clients doit devenir votre priorité. Découvrez nos 5 conseils pour choyer votre base de données acquéreurs et propriétaires.

 

Conseil numéro 1 – Exploiter les informations existantes

Rares sont les métiers qui génèrent beaucoup de données concernant leurs clients. Pourtant, c’est votre cas. En effet, les vendeurs/acquéreurs vous contactent directement en répondant à une annonce ou en vous décrivant leurs besoins. Cela vous permet de collecter rapidement énormément d’informations : coordonnées, besoins, localisations… Toutes ces données sont une véritable mine d’or pour votre agence. Il vous suffit donc de les stocker dans votre CRM immobilier et de bien les exploiter pour faire décoller votre chiffre d’affaires. En effet, en fidélisant vos contacts, vous augmenter vos chances de vous voir confier des mandats (et même parfois exclusifs) grâce à tous vos efforts.

 

Conseil numéro 2 – Rassembler tous les contacts en une seule base

Disposer de plusieurs bases de données (une par négociateur par exemple) n’est pas le plus pratique pour la gestion de votre activité. Rassembler tous ces contacts dans une seule et même base est recommandé. En cas de multi-agences, le partage de base est encore plus intéressant car il vous permet de bénéficier d’un fichier encore plus large. Vous pouvez ainsi, en un coup d’oeil, trouver toutes les informations disponibles sur un contact : plus besoin de naviguer entre plusieurs fichiers ou d’appeler un collègue ! Finies les pertes de temps : vos négociateurs vous en seront reconnaissants.

 

Conseil numéro 3 – Segmenter la base

Afin d’optimiser l’exploitation des données vendeurs et acquéreurs de votre agence, nous vous conseillons de segmenter votre base de contacts suivant des critères définis en amont par votre équipe. Par exemple, vous pouvez la segmenter par secteur géographique, ou encore par type de biens recherchés ou à vendre. Cela vous permettra d’envoyer des messages marketing ciblés et ainsi renforcer votre crédibilité aux yeux des futurs vendeurs et acquéreurs.

 

Conseil numéro 4 – Garder la base de contacts à jour

Pour garder votre base à jour, vos collaborateurs doivent renseigner dans le logiciel CRM toutes les informations à leur disposition : coordonnées, besoins, budget, date d’acquisition… En effet, ne renseigner que les informations basiques ne suffit pas. Le moindre détail peut avoir son importance et il est nécessaire de le spécifier dans le logiciel. Cela permettra à vos agents immobiliers (et même à vous) de montrer à vos cibles que l’agence est attentive à leurs besoins et que vous les connaissez. Vous tisserez ainsi une véritable relation de confiance.

 

Conseil numéro 5 – S’équiper d’un CRM immobilier

Pour exploiter au maximum votre base de données et pour faciliter la mise à jour des informations vendeurs et acquéreurs, équipez-vous d’un logiciel CRM. En effet, vous pourrez renseigner directement les données dans l’outil, qui mettra à jour automatiquement la base de données accessible à tous. Plus de perte de temps et de ressaisie, tout est centralisé et mis à jour automatiquement dans le logiciel.

Mieux ! Tous les mails échangés entre votre agence et un contact sont tracés, l’historique d’ouvertures et de clics de votre newsletter est conservé pour chaque contact… Votre base de contacts s’enrichit et se qualifie d’elle-même, développant ainsi mathématiquement vos potentiels de prises de mandats !